L’amour

Le 14 février à été sacralisé comme la journée des amoureux. Mais revenons à l’origine de cette fête : au IIIème siècle à Rome, les mariages furent interdit par l’Empereur Claude II qui souhaitait que plus d’hommes soient mobilisés pour la guerre.
Le prête Valentin mariait tout de même discrètement les couples qui le souhaitait. Malheureusement l’Empereur apprit la nouvelle et décida donc d’emprisonner et condamner à mort le prêtre Valentin. En prison, il rencontra une demoiselle aveugle. L’histoire raconte que le 14 Février, jour de son exécution, Valentin avait laissé un mot à cette femme, signé “Ton Valentin” et suite à cela, elle retrouve la vue.
Cette histoire est peut-être la raison pour laquelle on dit que “L’amour rend aveugle”.

Mais l’amour ne devrait-il pas être fêter chaque jour ?
On a tendance a attribué le 14 Février à la fête des amoureux, mais pourquoi ne pas fêter tout simplement l’amour, l’amour de l’autre mais aussi l’amour de soi.
Lorsque nous étions jeunes, nous avons appris à attendre le prince charmant, à être un homme mais jamais à s’aimer soi-même.
Lorsque l’on rencontre une personne et que l’on s’aime vraiment, on aime l’autre sincèrement, on l’aime pour qui il/elle est. On aime plus l’autre pour ce qu’il/elle comble en nous. On l’aime pour ses qualités mais aussi ses défauts, et non pour ce qu’il/elle peut représenter : beauté, sécurité financière ou matérielle, stabilité…

Pour pouvoir partager son amour avec quelqu’un, il faut d’abord le partager avec soi.
Quand on s’aime soi-même, quand on s’aime avec authenticité, on est capable de surmonter les évènements avec beaucoup de douceur envers soi, on est moins voir plus du tout dépendant du regard de l’autre, on est fort(e) et surtout on est capable d’accueillir les émotions qui nous traversent et non les refouler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.