11 janvier : journée du MERCI

Il y a peu de temps, je suis tombé en panne en voiture sur une portion de route assez dangereuse. Le stress m’a envahi sur le coup, j’ai paniqué, j’avais peur de me faire percuter par une autre voiture et de créer un bouchon car tout le monde roulait vite…

Et puis j’ai pris le temps de respirer.

En ouvrant les yeux, des personnes de protection des routes étaient là. Ils ont dégagé mon véhicule de la route. Puis le dépanneur est venu remorquer la voiture, il m’a conduit dans un petit garage. A côté de ce garage, j’ai trouvé un magasin pour m’acheter de quoi boire et manger, puis je suis rentrée en taxi. Je n’avais donc plus de voiture pour aller travailler et certainement une grosse facture à payer avant Noël.

Mais vous savez-vous quel a été mon premier réflexe ?
Dire Merci, merci à la vie, merci au destin, merci la famille, merci à tous bref juste Merci.
Grâce à une intervention rapide, j’ai été protégée, mon véhicule à été remorqué dans un petit garage (et non dans une concession qui m’aurait certainement demandé plus d’argent).
Finalement, même si le garage n’a pas pu réparer la voiture, nous avons trouvé dans notre entourage une personne qui a pu réparer le véhicule. En appelant la famille, nous avons eu la chance que quelqu’un nous prête son véhicule temporairement.

On a le choix de ne voir que le côté sombre en occultant tout, mais on peut aussi choisir de voir la lumière où elle est.

La gratitude est un muscle à entretenir

Selon des études scientifiques, la gratitude permet d’être en bonne santé. En effet, lorsque nous pratiquons la gratitude régulièrement, nous sommes centrés sur le positif, ainsi les risques de dépression ou de problèmes cardiaques diminuent.
Être dans la gratitude permet de vivre en pleine conscience, d’être plus attentif à ces petits bonheurs quotidiens. Cela permet de relativiser des évènements négatifs.

Et vous pourquoi et à qui avez-vous envie de dire MERCI ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.